La commune est délimitée à l'est par la vallée du Doustre créant ainsi un relief accidenté mais elle s'étale également sur le plateau aux multiples étangs pour toute sa partie ouest. Les maisons, couvertes de lauzes ou d'ardoises, se sont développées en arc de cercle autour de l'église.

 

Quelques chiffres :

15 km de l'A89 (entrée d'autoroute), 25km de Tulle, 4km du chef-lieu du canton de La Roche Canillac

9,87 km2, altitude (min - max) : 350m - 546 m, densité : 11,04 hab/km2

Histoire :

Cette commune est plus que millénaire, dans les anciens textes, Gumont est dénommé ACUTOMONTE

ACUTO veut dire en latin, pointu, élevé

MONS-MONTIS est l'équivalent de montagne, mont

ACUTOMONTE par suite de déformations de prononciation est devenu par aphérèse GUMONTE et définitivement GUMONT.

L'église de St-Pierre est du XIII ème siècle. Elle est rattachée à l'abbaye de Tulle vers 930 par don du vicomte Adémar. Gumont est une place forte jusqu'en 1114, date à laquelle l'annexe de Saint Maur de la Roche (ancien nom de la Roche Canillac) lui échappe. 

Le territoire relève alors de la baronnie des de la Roche mais possède aussi une petite seigneurie secondaire au lieu dit "Le Breuil". Plusieurs familles s'y succédèrent comme les Guitard ou les de Chanac. La famille de Selve y résidait au milieu du XV ème siècle et y fit construire un manoir qui sera pillé par les Huguenots un siècle plus tard (1569). Devenu petit château après quelques restructurations en 1583, il restera dans la famille jusqu'au XVII ème siècle et fut démoli vers 1830. Il n'en reste aujourd'hui que le vieux puits dans le village du Breuil et un vieux moulin dans le village de Leyssac.

Vers 1843, Gumont cède à la Roche-Canillac les hameaux de la Croix de la Borie, Beaufort, les Quatre Routes, la Vergne, l'Estanchou, Puy Banal et la Roche Haussière.

Les moulins le long du Doustre, qui sont aujourd'hui à l'abandon, sont la preuve d'une ancienne et intense activité liée à la farine de châtaignes et de blé ainsi qu'à l'huile de noix. Ainsi, dans les contrebas de Gumont, les parcelles étaient plantées de noyers mais sont maintenant retournées à l'état de forêts.

 Blason : 

Le blason reprend les armes des du Breuil. Il est adopté en 1986, présente trois ondes d'azur sur fond or. Cela signifierait sérénité et force tranquille.

 

 

Tourisme